Scoutisme et Spéléologie dans le Doubs 1930-1970

mardi 21 avril 2020
par  Olivier
popularité : 8%







Contexte Historique :

La spéléologie fut une des activités qui rendit le scoutisme populaire dans la jeunesse des années 1930 au début des années 1960 car c’était une des rares associations à proposer cette activité à des jeunes en initiation ou en spécialisation.


Ils ont déjà une corde, c’est bon signe !
.


« spéléologues-scouts » français célèbres :

Parmi les plus célèbres spéléologues français « liés » au scoutisme :




Vers 1959 (photo P. Cabaillot)
.

Jacques Choppy (1926-2004) est venu à la spéléologie par le scoutisme, comme beaucoup de nos anciens. Il a été l’un des premiers membres du Clan de la Verna, fondé en 1947, avec ceux qu’on a appelé "les scouts lyonnais" à la Pierre Saint-Martin.


En 1932
.

Norbert Casteret (1897-1987) est éclaireur de France et a créé le groupe spéléologie de cette organisation. Il accomplit certaines de ses explorations accompagné de routiers. Il fut mêlé à la tragédie de la Pierre Saint Martin (lire ici) qui marqua durablement les mouvements scouts.

Définitions de termes scout :

Le Clan est un terme scout qui peut désigner un groupe de scouts aînés ( 17 ans ou plus). Dans certains mouvements, le clan est le nom donné à une unité de routiers. A son arrivée au clan, le routier vit sa Jeune Route pendant un an pendant laquelle il se prépare à devenir un Routier Engagé.

Traces de scouts dans les grottes du Doubs

Certains graffitis anciens témoignent du passage de scouts dans les grottes du Doubs.(graffitis ici)




EUF pourrait signifier Eclaireurs Unionistes de France.
Des scouts sont donc passés par la grotte de la Cernière.




Dans le haut de la grande salle à l’entrée de la grotte de Sainte Catherine, Consolation
.


Découverte spéléos par les scouts :

Dans la bibliographie spéléologique Franc-Comtoise, on observe rarement de découvertes imputables aux scouts.

Dans le bulletin national Spelunca de sept Juil-1965, on trouve néanmoins un exemple : la découverte de la rivière de la Baume à Poligny (39).

Extrait du texte rédigé par Jean-Claude Frachon :
(…)Au printemps 1963, deux jeunes scouts de Poligny parviennent à l’orifice de la grotte à l’aide d’une échelle de fortune. Ils découvrent ainsi 400 m de galeries assez vastes (Galeries du Gypse) parcourues par un courant d’air prometteur provenant d’un boyau soulfleur. PeU après, les deux jeunes gens effectuent une nouvelle exploration, en compagnie de Georges Garby. Après désobstruction du boyau souffleur. ils prennent pied dans le cours actif de la rivière, et découvrent 700 m de galeries vierges. Pendant un an la cavité est délaissée, et ce n’est qu’en Avril 1964 que les scouts polinois reprennent l’exploration, sous la conduite de J.-P. Girod. (Le 30 avril, une équipe tombe en panne de lumière à 500 m de l’entrée, et n’est retrouvée que 10 h plus tard par une caravane de secours). La grotte est alors presque totalement visitée. (…)

Clubs du Doubs et scout :

Le journal de bord du Groupe Spéléo d’Audincourt, créé le 25 mai 1951, commence par une réunion du Conseil des Chefs Éclaireurs, responsables de la marche du groupe spéléo. (lire ici)




Le livre de bord.


La structuration scout avec ses clans est bien présente, il est formé :
- un groupe de routiers ENF
- un groupe de sympathisants (qui peuvent s’ils le désirent devenir routiers)

Le 4 janvier 1952, les membres de l’association ont quitté les Eclaireurs de France.

Les scouts spéléologues

Le scoutisme, né à la veille de la Première Guerre mondiale a apporté à leurs membres un certain goût pour la nature et même un goût certain pour l’aventure !

C’est donc tout naturellement que certains scouts se tournent à partir des années 30, vers une nouvelle activité de pleine nature : la spéléologie ! Sans compter que ces aventuriers en herbe sont nourrirent dès 1933 par les romans de Norbert Casteret !


Un groupe de jeunes scouts qui partent en exploration souterraines
vers Ornans, 1971
.

L’éducation de la jeunesse est un des piliers du scoutisme. Pendant l’été 1944 va se dérouler à Saint-Julien-en-Vercors le premier stage d’initiation et de perfectionnement à la spéléologie (topographie, technique de progression, observations de la faune, etc ..). Ces formations, qui s’adressent d’abord aux Éclaireurs de France, va vite s’étendre aux « sympathisants ».


La rencontre du scoutisme et de la spéléologie va finalement enrichir les deux activités :

-  Au contact des spéléologues, les scouts découvrent l’importance de la dimension scientifique.
-  En échange, ils vont confirmer l’intérêt pédagogique de la spéléologie dans l’éducation de la jeunesse.

BIBLIOGRAPHIE

1988 - textes d’anciens scouts réunis par J. Choppy. Scoutisme et spéléologie. 46 pages À l’occasion du Centenaire de la spéléologie française

1993 - Histoire de la spéléologie scoute . Symposium d’Histoire de la spéléologie. Millau juillet 1988. J. Choppy Spelunca Mémoire n°17, p.129-132

1965 – Spelunca 5éme année - N°3 – juil-sept 1965, JC Frachon, p. 11-14

2006 - Spéléologie et spéléisme. De la science au plein air (1930-1945), Pierre-Olaf SCHUT

Le site de FRACHON (juraspeleo)


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 31 mai 2020

Publication

774 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
25 Auteurs

Visites

141 aujourd'hui
195 hier
458635 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés