Les géotopes

Depuis quelques années, l’utilisation du mot « géotope » est de plus en plus courante. Qu’est-ce qu’un géotope et à quoi ce concept peut-il bien servir ? Les géotopes sont des éléments du paysage représentant un intérêt particulier pour les sciences de la Terre. Sous cette dénomination sont inclus les montagnes, les collines, les vallées, les cordons morainiques, les blocs erratiques, les gorges, les phénomènes karstiques, les rivages, les carrières, les mines, les affleurements rocheux en bordure de route, etc., pour autant que ces sites représentent ou comprennent des éléments typiques, rares et didactiques du passé de la Terre, du climat ou de l’évolution des espèces.


Portfolio

JPEG - 546.4 kio

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 2 avril 2021
par  Claude

Le calcaire à la loupe

A la question :« c’est quoi du calcaire ? » La ménagère de 50 ans répondra : « une saloperie qui entartre mon chauffe eau et qui laisse des traces blanches sur mes verres ! »
Le scientifique : « une roche sédimentaire, tout comme le grès ou le gypse, facilement soluble dans l’eau, composé (...)

dimanche 29 juillet 2018
par  Claude

La gélifraction du calcaire

La gélifraction, ou cryoclastie (du grec ancien κρύος/kruos, « froid », et κλασις/klasis, « briser, rompre »), ou gélivation est un processus de désagrégation des roches, provoqué par les cycles de gel et de dégel de l’eau. En passant de la phase liquide à la phase solide, le volume de l’eau (...)

dimanche 8 juillet 2018
par  Claude

Les cannelures

Les cannelures correspondent à des ensembles de stries ou de rainures plus ou moins larges et régulières, à la surface d’une paroi. Elles peuvent résulter de différents phénomènes : dissolution de la roche calcaire, stries tectoniques dues à un mouvement coulissant de faille, cannelures dues (...)

vendredi 29 décembre 2017
par  philippe ver

La grande faille de la Soignie à Mandeure

La corniche du belvédère à Mandeure présente plusieurs failles de "décollement de falaise". Au nord de l’aire d’envol des parapentistes se trouve une de ces failles, elle est longue de 300 mètres environ, plusieurs mètres de largeur par endroit, pour une profondeur maxi de 15 mètres depuis le (...)

lundi 24 juillet 2017
par  philippe ver

Les sources des Gillardes (Isère)

Les Sources des Gillardes à Pellafol et Monestier-d’Ambel (38970).
Les Sources des Gillardes sont les deuxièmes exsurgences en France de type vauclusien après La Fontaine de Vaucluse, surplombées par d’abruptes falaises de calcaire d’une hauteur de 600m et entourées de pins sylvestres, (...)

vendredi 25 septembre 2015
par  Claude

Miroir de faille - SAINT-CLAUDE

La Lésine du Miroir En surfant sur internet, le Président est tombé par hasard sur une photo qui a fait tilt ! Il s’agissait d’un spéléo se contemplant devant un impressionnant miroir ... de faille ! Aussitôt, les membres du club étaient informés et le projet d’aller voir ce phénomène (...)

mercredi 16 janvier 2013
par  Claude

Formation des empoues

Le premier quidam venu pense que le sous-sol du Doubs est complètement inerte. Il n’en est rien ! Les massifs calcaires sont vivants ! C’est à dire que des gouffres y naissent, se développent puis finissent à la longue par disparaître ... Heureux spéléologue Doubien ! Il lui suffit (...)

vendredi 2 novembre 2012
par  Olivier

Les profils souterrains

Il est intéressant pour un spéléo lors de son cheminement dans le milieu souterrain de le caractériser afin de comprendre au mieux sa formation et son comportement en particulier en crue le cas échéant. Nous allons ici tenter de lister, définir et d’illustrer diverses typologies de galeries. (...)

mercredi 1er février 2012
par  philippe ver

Le creux de Malefosse

Le creux de Malefosse Badevel 946,96 x 286,50 x 380
C’est une exurgence temporaire, une des sources du ruisseau "la Feschotte". La galerie, avec plus de 300 mètres de développement pour un dénivelé de -14 mètres, part presque plein sud sous le vallon du coteau Chavonne.
Certains auteurs (...)

dimanche 20 novembre 2011
par  Olivier

Les Lapiez

On dit aussi lapiaz, lapié ou karren (dans le Jura). Ce sont des rigoles de dissolution plus ou moins parallèles, tracées sur les sols calcaires par l’action de l’eau (ruissellement) ou par les alternances de gel et de dégel. La roche est comme déchiquetée, dentelée, avec des aspérités (...)

jeudi 24 février 2011
par  Claude

Les dolines

Une doline est une forme d’érosion caractéristique des calcaires. La dissolution des calcaires de surface conduit à la formation de dépressions plus ou moins circulaires mesurant de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres. La répartition spatiale des dolines est fonction, d’une part de (...)

vendredi 18 février 2011
par  Claude

Le creux des Alloz

Le creux des Alloz Vellevans 914,51 x 266,56 x 382 Cette cavité fonctionne comme une cheminée d’équilibre sur le cours du ruisseau souterrain situé entre les pertes du secteur du Puits Fenoz et de la résurgence formé de la source Bleue. Ce site est spectaculaire aussi bien à l’étiage que en (...)

samedi 5 février 2011
par  Olivier

Les cascades de tuf

Le tuf calcaire (ou travertin) est une roche sédimentaire calcaire continentale, de couleur blanche quand elle est pure, mais tirant vers le gris ou jaunâtre ou rougeâtre ou marron, selon les impuretés, caractérisée par de petites cavités (vacuoles) inégalement réparties.
Le travertin se (...)

lundi 31 janvier 2011
par  Claude

Les arches naturelles

Une arche naturelle ou un pont naturel est une formation géologique constituée d’une arche rocheuse, creusée naturellement par l’érosion. LE PONT SARRAZIN VANDONCOURT 945,02 x 283,02 x 520 A l’extrémité de la combe "le Bas des Fonds", l’érosion a sculpté une arche dans la paroi de 8 m de (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 22 septembre 2023

Publication

844 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
27 Auteurs

Visites

200 aujourd’hui
238 hier
712960 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés