Promenade dominicale dans un canal ... glauque - VALENTIGNEY (DOUBS)

dimanche 12 novembre 2017
par  Claude
popularité : 18%

L’objectif de ce dimanche matin pluvieux : suivre le canal construit sous les anciennes usines AOP et réaliser la traversée complète.
Depuis la D38E1 au niveau du pont, il est possible de voir l’aval et tout un système de déversoirs.




Un canal - pointillés rouges - sous les anciennes usines AOP can...


Les courageux candidats à l’immersion : Cécile, Olivier, Patrick B, David et Claude s’équipent de leurs néoprènes sous une petite pluie rafraichissante et descendent dans le canal au moyen d’une échelle de corde. L’accès le plus évident est l’amont, à l’entrée du canal sous les bâtiments.
A ce niveau, un système de vannage, en ruine, permettait de barrer le canal et de le vider. Mais ça c’était avant ...



L’entée sous les bâtiments ...



Il y a du volume ...


L’immense dalle en béton armée repose sur des alignement de poteaux également en béton. Le plafond est autour des 3 m de hauteur et l’eau nous arrive à la taille. La marche est rendue difficile par une épaisse couche de vase et différents objets qui trainent par ci par là ...



La progression sous les bâtiments ...


En progressant dans le canal, on constate que la dalle n’est pas uniforme et qu’elle a du être construite par petite touches, au fur et à mesure de l’expansion des usines.
Ici, les piliers ont disparus et ont été remplacés par un large mur en plein milieu du canal. Ce qui crée deux conduits parallèles.
On s’engage dans le conduit rive gauche.
Le plafond est fait de poutres en fer reliées par des voussoirs.


Une voute en pierre ...


Plus on avance, plus le niveau d’eau monte ...
Une belle voûte en pierre de taille apparait. On a maintenant les épaules sous l’eau. Curieusement, la voûte fait un léger coude ... Patrick et Cécile s’y engagent en nageant ... et font rapidement demi tour. C’est que ça siphonne et une quantité de poubelles flottantes s’est amassée en surface ... Le retour en nageant contre le courant permet de se réchauffer ...


Curieusement, la voûte n’est pas rectiligne ...



Ici, il faut nager ...


Le deuxième conduit rive droite est une copie conforme du premier. Mais ici, la couche de boue parait encore plus épaisse et les déplacements sont difficiles. Le fait de patauger dans ce remplissage fait remonter des quantités de bulles de gaz, qui libèrent des relents d’hydrocarbure ... La voûte en pierre est ici moins accueillante, du coup, tout le monde fait demi tour.



Le 2ème conduit ...



Les déplacements sont difficiles ...



La voûte n’est pas très accueillante ...

Depuis l’aval, la visite est très rapide. Une première poutre métallique limite le passage et quelques mètres plus loin, une deuxième le bloque carrément.

L’entrée avale ...



Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 12 novembre 2017

Publication

628 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
17 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
154 hier
294947 depuis le début
10 visiteurs actuellement connectés