Désobstruction souterraine. Les rudiments

mardi 5 décembre 2023
par  Claude
popularité : 5%

La définition d’une désobstruction est « l’action de désobstruer, d’enlever ce qui bouche ».
Dans le jargon spéléo, la pratique est nommée désob et celui ou celle qui pratique devient le désobeur ou la désobeuse.


Parfois le désobeur doit être désobé...




Des désobs extérieures...




Des désobs intérieures...

CE QUI BOUCHE

Le bouchon peu être constitué de matériaux très divers : terre, argile, sable, galets, pierres, humus,... mais aussi os, détritus,... souvent tassé et compacte.

LA DESOB

Dans un premier temps, il faut attaquer l’obstacle avec des outils adaptés et creuser.
Dans un deuxième temps, les matériaux qui viennent d’être excavés doivent être évacuer. Quand le chantier est à l’extérieur, les manutentions sont réduites et la place de stockage ne manque pas, à moins qu’un propriétaire pointilleux exige un enlèvement... Par contre, quand le chantier devient de plus en plus loin de la surface, ou se fait en fond de cavité, l’évacuation devient complexe pour plusieurs raisons.

COEFFICIENT DE FOISONNEMENT

Le coefficient de foisonnement est un coefficient utilisé dans le terrassement. Il relate la différence de volume entre le volume creusé et le volume extrait. En général, le foisonnement se situe entre 1,3 et 1,5. Autrement dit, en creusant 1m3, vous devriez extraire entre 1,3 et 1,5 m3. Plus la terre est compacte et argileuse et plus elle foisonne quand on la remue... cela va de 1.2 pour une terre sableuse à 1.6 pour une terre bien argileuse.


Stockage extérieur...

L’ÉVACUATION DES DÉBLAIS

Deux cas sont à considérer :
EN FOND DE CAVITE
Si le chantier se situe vers une salle ou une galerie de grande dimension, le stockage des déblais est possible. Si non, avec les moyens actuels, le chantier est irrémédiablement arrêté faute de place !!
PRES DE LA SURFACE
Plus le chantier progresse, plus il s’éloigne de la surface, plus il devient compliqué. Tel est le dilemme des désobeurs !
Les principaux outils utilisés pour l’évacuation sont :
 Le seau de maçon pour les profils verticaux. D’une vingtaine de litres, ils sont résistants et possède une anse métallique permettant de les mousquetonner aisément.
 Le bidon en plastique, dont on aura découpé une face, pour les profils horizontaux. Attaché au bout d’une corde, il glisse sur le sol des galeries sans se renverser et peut passer dans des profils très réduits. Bien sûr, il faut l’attacher à deux cordes, l’une pour aller vers la sortie, l’autre pour le retour. Suivant le profil de la galerie, une dizaine de mètres peuvent être parcourue, au delà il faut d’autres aménagements comme des wagonnets, chariots,...


Évacuation verticale...




Évacuation horizontale...


Pour une bonne désob, les outils doivent être adaptés à la spécificité du chantier mais ce qui essentielle c’est réussir à motiver une équipe de désobeurs !


Des désobeurs heureux...


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 7 juillet 2024

Publication

933 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
Aucun site
28 Auteurs

Visites

174 aujourd’hui
241 hier
793052 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés