La Grotte de La Baume de Gonvillars - HAUTE-SAONE

mercredi 9 mai 2012
par  Cécile
popularité : 16%

Carte interactive (clic = déplacement / Molette = zoom) :

Située au fond d’un cirque rocheux, la Baume est une perte fossile du Grand ruisseau qui disparait actuellement quelques 18 m plus bas, au contact des marnes liaisiques et des calcaires jurassiques.










La grotte de Gonvillars est connue et fréquentée depuis le XIXeme siècle. Dès 1833, Thirria visite le porche d’entrée, la galerie supérieure qui lui fait suite et en publie une description précise. Le travail d’une petite équipe de Montbéliard, dirigée par G. Blazer, permets d’accéder en 1910/1911 à un réseau souterrain fort important, parcouru sur 900 m.


article de presse de 1911 ...

Incontournables aussi les travaux et explorations de l’équipe Frossard, via le duo Groupe Spéléo Marcle Loubens et le Groupe Spéléo Belfortain. Le réseau de la Baume de Gonvillars, avec la perte de la Sapoie et le Creux aux Chiens qui lui sont rattachés, est aujourd’hui un des plus importants réseaux karstique de Haute-Saône et du Doubs.

La grotte de la Baume est une perte fossile de la Sapoie et du ruisseau du Vannet qui disparaît aujourd’hui 18 mètres plus bas, au contact des marnes liasiques et des calcaires jurassiques, dans des pertes actives à proximité du moulin de la Baume. La Sapoie ressort 7km au sud à la résurgence de la Font de Lougres. Cette circulation souterraine a marqué le relief superficiel par de nombreuses formes karstiques : dolines, pertes, effondrements, gouffres ...

Il faut noter que le total des eaux de surface apportées en moyenne par ces pertes n’est que la moitié du débit de la résurgence.

De part sa situation géographique, l’intérêt archéologique est aussi très important. Citons le travail remarquable de Pierre PETREQUIN qui a publié en 1970 une importante documentation synthétisant ces travaux. Avoir plus d’informations sur l’archéologie de cette grotte.

La grotte de la Baume possède d’indéniables qualités, notamment le fait d’être facilement accessible au grand public et a été, par ce biais, de nombreuses fois le théâtre de sorties d’initiations.


Le grand public, mais aussi les plus jeunes de Mandeure ...


Mais aussi pour des sorties familiales et intergénérationnelles...


Et même parfois pour des sorties archéo, c’est dire sa polyvalence !

Mais ce n’est pour autant que cette grotte ne présente pas d’intérêt au spéléologue, bien au contraire ! Le GSAM y a même organisé une séance photo...


...et y a réalisé quelques clichés ...

JPEG - 16.3 ko



Paysages souterrains de Gonvillars

Cette grotte, tout en étant une "archi-classique" de la région, reste malgré tout attractive et propice à des sorties plus diverses et variées les unes que les autres.


BIBLIOGRAPHIE :

PETREQUIN Pierre, 1970. La Grotte de La baume de Gonvillars, Editions Les Belles Lettres, Annales littéraires de l’Université de Besancon, 185 p.


Brèves

4 octobre 2013 - Journées Nationales Spéléo le samedi 7 octobre 2017

Dans le cadre des journées nationales de la spéléo, le Groupe-Spéléo-Archéo de Mandeure & (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 3 septembre 2017

Publication

620 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
Aucun site
17 Auteurs

Visites

60 aujourd'hui
125 hier
286001 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés